Histoire

1515

Originaires du Val Vigezzo, au nord de l’Italie, les premiers membres de la famille Mellerio s’installent à Paris pour exercer leur commerce d’objets précieux.

1613

10 octobre. Marie de Médicis, Régente de France, accorde les privilèges par décret royal aux Mellerio, qui leur donnent le droit d’exercer le commerce d’objets précieux sans s’acquitter des taxes, en dehors de toute corporation dans l’ensemble du royaume de France. Ces privilèges seront renouvelés par tous les rois de France jusqu’au règne de Louis XVI.

1780

Marie-Antoinette aurait acheté un bracelet de camées et de grenats à Jean-Baptiste Mellerio au Château de Versailles, où il avait l’habitude de présenter ses créations.

1815

Ouverture d’une boutique au 22 rue de la Paix. Les Mellerio sont les premiers joailliers à s’installer dans cette rue, récemment créée par Napoléon Ier.

1825

Mellerio réalise de nombreuses parures aves des gemmes de couleurs. Peridot, améthystes, aigues-marines, citrines, topazes, œil de tigre sont à l’honneur

1830

Mellerio est nommé fournisseur officiel de la famille royale suite à la proclamation de Louis Philippe Ier, roi des français. La Maison réalise des bijoux transformables inspirés de la nature comme le « Devant de corsage lierre » et la « Grande parure fuchsias en pluie ». L’émail est couramment utilisé pour embellir les créations.

1854

Mellerio dépose le brevet pour la monture d’une tige flexible. Cette invention sera notamment employée dans les créations florales et végétales de la Maison qui seront exposées à l’Exposition universelle de Paris en 1855.

1867

Exposition universelle de Paris : Mellerio reçoit la Médaille d’or pour ses réalisations. Présentation d’une plume de paon flexible et du diadème rocaille qui sera acheté par la reine Isabel II d’Espagne. Celui-ci est réalisé avec des éléments de platine, une des première fois dans l’histoire de la joaillerie. Mellerio est nommé joaillier officiel du roi d’Italie qui achète le diadème rose sauvage et branches de laurier pour le mariage de son fils avec Marguerite de Savoie.

1888

Mellerio est nommé joaillier officiel de la Cour des Pays-Bas. Une parure rubis et diamants de style néo-renaissance est créée à cette occasion pour la reine Emma. Toutes les régnantes jusqu’à l’actuelle, la reine Maxima, l’ont portée.

1905

La Maison Mellerio a réalisé au tout début du XXème siècle une spectaculaire série de bijoux Art Nouveau sur le thème du paon, déjà présent dans les archives depuis le Second Empire. Toujours en quête du plus saisissant réalisme, Mellerio choisit la technique de l’émail guilloché pour reproduire à la perfection le splendide chatoiement des plumes de paon, qui se transforment ainsi en colliers ou broches. Celui-ci fut acquis en 1905 par le Maharadjah de Kapurthala, probablement dans l’intention de le porter lors du mariage du roi d’Espagne Alphonse XIII qui a lieu quelques mois plus tard. Après être resté dans le secret d’un coffre pendant un siècle, il resurgit d’un continent à l’autre depuis une dizaine d’années au gré des ventes aux enchères.

1907

Premier bijou « Art Déco » de la Maison : le grand collier « Egyptien ».

1924

Modèles portant des créations Mellerio Art Déco dont le Grand diadème « palmes » diamants et émeraude et le diadème « cascade » en diamants et aigue marine.

1950

Collaborations successives avec les Maisons de Couture de Cristobal Balenciaga, Christian Dior, Marcel Rochas, Jean Patou lors de défilés et divers évènements.

1955

Réalisation du trophée « Ballon d’or » pour France Football qui récompense le meilleur joueur de l’année.

1960

Mellerio joue avec les matières en associant diverses pierres ornementales et diamants au platine et à l’or jaune.

1981

A la demande de la Fédération Française de Tennis, Mellerio conçoit le Coupe des Mousquetaires ainsi que les autres trophées remis aux vainqueurs du tournoi de Roland Garros.

1993

Lancement de la première collection horlogère avec la montre « Neuf » qui fait l’objet d’un brevet. La forme ovoïde et unique de son cadran lui permettra d’obtenir le Cadran d’0r en 1998.

2005

Création d’une nouvelle taille de diamant, la « Mellerio Cut » dont le brevet a été déposé pour les diamants et les pierres de couleur.

2011

Lancement de la collection Monte Rosa : le motif de la rose sauvage, emblème de la Maison depuis plus de 150 ans, est modernisé et magnifié.

2013

Sortie du livre « Mellerio dits Meller : le Joaillier des Reines » écrit par Vincent Meylan.

400eme anniversaire de la Maison. Lancement d’une collection Haute-Joaillerie  inspirée du lys, notamment une pièce unique, la collerette « Medicis » nécessitant 4 500 heures de travail.

2015

200eme anniversaire de l’installation de Mellerio rue de la Paix et soixantième anniversaire de la création du Ballon d’Or. Le créateur Haute-Couture Alexandre Vauthier signe une collection Haute Joaillerie et Joaillerie.

La Maison réalise également un partenariat pour les 80 ans de Lancôme en ornant les flacons de l’édition limitée du parfum « La Vie est belle ».

2017

Dernière maison de haute joaillerie française toujours familiale et indépendante, Mellerio est la plus ancienne Maison de joaillerie au monde. elle est aujourd’hui dirigée par Laure-Isabelle Mellerio, qui en assure également la direction artistique. son ambition est de préserver l’image authentique et contemporaine de la maison tout en assurant
son développement à l’international.